Impromptus : La pièce était trop calme

Apparition

La pièce était calme, trop calme, pour engager une conversation ou développer une pensée. Elle se tenait là, dans l’encadrement de la porte, prête à soutenir la maîtresse des lieux en cas de besoin. Il ne la quittait pas des yeux, émerveillé par l’aura dégagé. Comme une espèce de lien qui chercherait aveuglément à se raccrocher à quelque chose, à quelqu’un. Il se prit à rêver qu’il s’agissait peut-être de lui. En fermant les yeux, il fit plus que rêver. Il imagina les possibles.

Conversation

La pièce était calme, trop calme, pour engager une conversation ou développer une pensée. Il allait falloir réunir toutes ses forces intérieures pour réussir à aligner les mots dans son esprit, pour ensuite ne pas bafouiller lorsqu’il se déciderait à passer le cap. Alors qu’il la voyait pour la huitième fois, elle l’éblouissait toujours. Il choisit de l’aborder avec un simple « bonjour ». Oui, simple et efficace. Lorsqu’il réussit à s’approcher d’elle, seule une bouillie inaudible sortit de ses lèvres. Elle lui sourit.

Attraction

La pièce était calme, trop calme, pour engager une conversation ou développer une pensée. Encore plus pour esquisser le moindre mouvement. La tension presque palpable rendait quasiment insupportable le fait de respirer. Comme l’instant qui précède le grondement du tonnerre. Les quelques secondes qui annoncent le déferlement de sons et de vibrations. Pourtant, il allait, non, il fallait qu’il se passe quelque chose. C’était écrit dans leurs yeux. Il la prit dans ses bras pour l’embrasser.

Réalisation

La pièce était calme, trop calme, pour engager une conversation ou développer une pensée. Quelques dizaine de centimètres de chair se reposait en son centre et attirait tous les regards. Personne n’osait perturber le silence qui procurait tant d’apaisement au petit être qui avait rejoint la famille quelques jours plus tôt. Son petit minois, ses mains si fines et graciles, ses yeux si perçants, son cri si vigoureux : tout provoquait les louanges des siens. C’était le premier d’une grande fratrie.

Séparation

La pièce était calme, trop calme, pour engager une conversation ou développer une pensée. Ils n’arrivaient pas à se regarder, ce qui aurait pu pourtant permettre de déclencher la discussion. Ils savaient tous deux qu’être assis autour de cette table signifiait beaucoup pour l’un et l’autre, comme pour le reste de la famille. Enfin, ce qu’il en restait aujourd’hui. Malgré tout, le dialogue semblait difficile à entamer. Elle prit la parole et finit par rompre le silence devenu de plus en plus pesant.

9 réponses sur “Impromptus : La pièce était trop calme”

  1. j’aime la magie avec laquelle tu composes. Jouer avec des situations et obtenir autant de possibilités… bravo plume

  2. waouh, j’adore, bravo plume pour les remue-ménage des mots (ils aiment bien prendre l’air)…
    (je ne t’ai pas écrit pour l’instant par mail, occupé à écrire par ailleurs d’autres trucs)

  3. Merci à vous deux… je prends toujours autant de plaisir à écrire, je continue donc, surtout en savourant des commentaires comme ceux-ci 🙂

    yibus, le principal, c’est d’écrire 😉

  4. Hello Plume !

    Comment va depuis hier ?
    Je t’avoue j’ai pas eu trop le temps de lire tout ce que tu as écris, Je suis en train de casser ma baraque. Plus je fais tomber, plus ca tombe sans toutefois que ce soit voulu …
    Bref, je te laisse toutefois méditer la dessus :

    1/ Je suis un monstre aimé d’ELLULA
    2/ Je suis aussi un numéro … inspiré par le jazz et Dub Band
    3/ Je suis aussi en partie issu d’une confusion avec le symbole d’une unité de poids espagnole. On me retrouve également depuis l’antiquité
    4/ J’ai dernièrement racheté Kelkoo
    5/ C’est final
    6/ C’est ici

    Mon tout est ce dont on a parlé hier …

    Bises A+

  5. Je vais bien, je te remercie Chagas !

    Je suis ravie de te voir par ici et surtout apprécie à sa juste valeur l’effort que tu as fourni pour « charadé » ce dont nous avons parlé hier, en effet… j’avoue toutefois que d’avoir la réponse claire sous les yeux m’a aidée à la compréhension des deux premiers éléments 😉

    Maintenant que je suis équipée, nous allons pouvoir discuter en privé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *