Impromptus : 34° à l'ombre

34° degrés à l’ombre de moi-même.

 

Le 1er palier est vite emprunté, il ne sert qu’à s’essuyer les pieds.

 

Le 2ème, le 3ème et le 4ème étage font face aux abordages des flots de paroles sans ambages.

 

Le 5ème et le 6ème degré commencent juste à dévoiler un pan de ma personnalité.

 

Le 7ème, le 8ème et le 9ème échelon laissent s’exprimer ma passion pour les hommes abscons.

 

Le 10ème et le 11ème grade sans doute rétrogrades tentent d’ériger des barricades.

 

La 12ème et la 13ème  marche forment une arche qui couvre une peau de vache.

 

Le 14ème niveau a pour éternel credo d’éloigner les godelureaux.

 

Le 15ème et le 16ème rang, quasiment toujours à cran, ne se gagnent pas facilement.

 

La  17ème, la 18ème et la 19ème place rendent régulièrement grâce à mes audaces.

 

La 20ème et la 21ème hiérarchie se plaisent à me croire affranchie de toute monarchie.

 

Le 22ème, le 23ème et le 24ème ordre ne peuvent démordre que la vie n’est que désordre.

 

La 25ème et la 26ème rangée sont bien embêtées quand une bonne chose m’est arrivée.

 

Le 27ème cran, le plus fatigant, ne laisse réellement de répit à aucun moment.

 

La 28ème et la 29ème ligne, certainement les plus malignes, existent pour contrer la guigne.

 

Le 30ème et le 31ème plan sont aussi charmants qu’enivrants, puisqu’ils dictent mes penchants.

 

Le 32ème et le 33ème barreau, les plus chauds des niveaux, sont en fait mes vrais bourreaux.

 

Le 34ème degré, c’est la partie de moi la plus cachée, le fond de mon intimité, où il est impossible d’accéder…

 

14 réponses sur “Impromptus : 34° à l'ombre”

  1. Merci pour l’explicos chez les Impromptus ! J’aime toujours que cela peut se comprendre de plusieurs manières. Je ne l’ai pas dit là-bas, mais j’aime aussi la variaton de palier, étage, grade, ligne, plan, et ainsi de suite, vers les barreaux qui semblent nous barrer d’un accès total…

  2. voilà j’ai préféré celui-ci 😉
    D’ailleurs il n’est pas trop tard je peux écrire qq chose ? ou bien il faut faire partie du club très sélec des impromptus ?
    parce que si j’ai le temps j’ai une idée !

  3. Tu peux bien entendu participer Homéo ! Clique sur le lien en haut à droite de ma page d’accueil et laisse toi guider par les infos sur leur colonne de droite… ce thème est valable jusqu’à dimanche prochain minuit 🙂

  4. Bonsoir Petite Plume Vive,

    Je suis ici pour te remercier d’avoir apprécié mon texte sur les Impromptus. Je l’avoue, j’étais inquiète ! Tu ne pourras pas me rendre ma visite car je n’ai pas de blog. J’en avais ouvert un qui n’aura vécu que quelques heures tant je suis perdue pour tout ce qui concerne les manipulations informatiques !

    Merci encore et bonne soirée.

  5. Cédille, petite ou non, aucun complexe pour moi, donc pas de souci ! Et merci de ton passage dans les parages, n’hésite pas à revenir…

    Homéo; ce fut un plaisir, vraiment 😉

    Reine, merci pour le compliment qui me va droit au coeur 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *