Le bon mot de…

Fabrice Luchini, de son vrai prénom Robert (yeah, top glamour), né le 1er novembre 1951 (encore un torturé de première), à Paris (on ne lui en veut pas).

A son actif : une fille, une admiration pour Jouvet, une tournée en France, avant de filer aux Etats-Unis et à Montréal, avec son one-man show « Le point sur Robert ». Il est actuellement à l’affiche de « la Fille de Monaco » d’Anne Fontaine.

Qualifié d’acteur généreux, sensible et touchant, maîtrisant le verbe à la perfection et faisant partie des êtres rares, il a commencé sa carrière en tant que coiffeur, activité qui lui fit rencontrer Labro et sa future carrière.

Au cours d’une interview, pendant laquelle on lui demande si ses trente années de psychanalyse l’ont aidé… :

« Non, rien. La psychanalyse, ce n’est pas pour aller mieux, c’est pour être moins embarrassant pour les autres parce que tu prends en charge ton paquet. Ca ne sert qu’à ça, cette affaire-là : sois adulte et arrête d’emmerder les autres ! Le premier mouvement naturel, c’est de se venger sur l’autre. Dans le couple, quand il n’est pas éblouissant, c’est une histoire de règlement de comptes. »

5 réponses sur “Le bon mot de…”

  1. Luchini est un acteur qui lorsqu’il est à l’affiche d’un film qui ne m’intéresse pas à priori, le seul fait qu’il joue dedans peut me pousser à aller voir le film.

  2. Il est bon acteur mais il gonfle sans doute trop son personnage sur les plateaux tv, ou alors ça doit être l’enfer de vivre avec lui!
    bona to vada

  3. Yibus ! Tu te fais trop rare par ici 😉

    Roswell, c’est vrai que c’est parfois poussé, mais ça fait partie du personnage justement !

    Christophe : ça ne m’étonne pas, il est quand même assez bon dans son genre, je trouve 🙂

  4. Ben pour ma part je prefere le personnage à l’acteur … J’aime ces personnes qui surjouent, eblouissent, occupent l’espace,
    Desproges était un peu comme ca aussi, a sa manière. Et j’ai une admiration sans borne pour Desproges …
    J’aime ces langages verbeux – à la limite de la logorrhée – digne de mes plus grandes crises de magniaco-depression :oD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *