Impromptus : La dernière lettre

La découverte, faite au hasard, au détour d’un énième blog visité…
Addiction immédiate, amplifiée semaine après semaine, douce volupté…

De thème en thème, de mot en mot, d’idée en idée
En tourbillon, en colonne, en trombe ou simplement jetés
Rien n’a plus arrêté les flots de mes envies, de mes besoins
Nul n’aurait pu m’éloigner des Impromptus et de leurs bons soins
Il existe en effet, des thérapies insoupçonnées, dirigées par les écrits
Et c’est ici que j’ai pu en achever une, avec un simple clavier comme outil
Résultat, je suis devenue attachée à ce joli univers pas si virtuel
Et c’est un petit pincement au cœur qui accompagne la nouvelle

L‘idée de nous réunir, et surtout de vous lire, même ailleurs, ne me quitte pas
Evidemment, je serai au premières loges, dès le premier jour, là-bas
Toutefois, cette version des Impromptus restera à jamais gravée
Tout un pan de ma vie y est simplement, parfois douloureusement, relaté
Retrouver une équipe, de nouveaux et de fidèles, pour nous aiguiller
En de nouvelles thématiques et chemins, rien que d’y penser me fait trépigner !

(Les Impromptus vont faire peau neuve…)

6 réponses sur “Impromptus : La dernière lettre”

  1. Très jolie performance sur la forme, mais que dire du fond émouvant…
    Rien à faire, tu es touchante quand tu te mets à écrire.

  2. moi je dis « comme Yo » 😉
    il est parfois difficile de fermer une page, de franchir une étape, de laisser derrière ce qu’il y a à laisser pour avancer….
    pfff je développe pas mais je te comprends aisément 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *