Le bonheur d'une SMIP, c'est simple comme…

… une flaque d’eau.

La météo est une vraie calamité ces derniers temps. Dans notre beau pays aux 300 jours de soleil par an, nous vivons en ce moment l’une des 65 autres journées qui finissent une année complète.

J’aime la pluie, même si elle mouille froidement et qu’elle peut aussi annoncer les pires catastrophes pour mon village. J’aime la voir, la sentir, l’entendre surtout. Et je ne suis pas la seule.

La pluie crée énormément de phénomènes en tombant, concrets comme abstraits. Elle sera tour à tour joyeuse pour les populations en manque, plus morose pour les habitués du climat mouillé.

Et la pluie qui tombe en gouttelettes plus ou moins légères sur nos sols occidentaux entraîne aussi la formation de flaques d’eau, véritables aires de jeux éphémères pour sales gosses crottés qui auraient la chance d’en croiser.

Et pas que. A bientôt 32 ans, je suis moi-même une fan des flaques d’eau. Mais pas pour me tremper les pieds, au risque d’avoir froid jusqu’aux os et de trembler comme une feuille le temps de sécher. Non.

J’adore rouler dans les flaques d’eau. Attention, je ne parle pas de faire un temps minute sur une nationale en pleine averse, pas du tout (sur circuit, c’est bien plus adapté). Je parle d’un jeu très marrant sur nos petits chemins de campagne, souvent mal entretenus.

Hier, mercredi, journée des enfants = « SMIP-taxi à vot’service ! ». Je ne compte plus les allers et retours, ils sont multiples les jours d’AS (comprendre activités extra-scolaires), et donc, sont autant d’occasions, les jours pluvieux, pour m’adonner à mon jeu d’eau préféré.

Le principe est simple : prendre une flaque d’eau assez profonde (style ornière), avec les roues de la voiture, d’un seul côté si possible, assez lentement pour ne pas déraper, mais assez rapidement pour faire une gerbe d’eau qui vient finir sur les parois de votre véhicule.

C’est absolument génial ! Mais le must, c’est quand il y a vos enfants dans la voiture. Et qu’ils ne savent rien de ce qui va se passer. La première sensation de ce jeu tout simple, c’est le bruit. Ecarquillement général des yeux aux premiers bruissements.

Ensuite, vient le visuel. Et la, c’est une totale illumination sur leur visage. Et une dans mon coeur de SMIP. Ils sont carrément au septième ciel les petits loups, aux anges quoi. Quand la gerbe d’eau vient frapper la paroi de la voiture, ils ont des étoiles dans les yeux, et un sourire jusqu’aux oreilles. Et des éclats de rire fabuleux, qui n’en finissent pas…

C’est tout bête et pourtant ça nous met tous de bonne humeur. Le jeu continue en cherchant de nouvelles aires de jeu, ensemble. « Là, maman ! Elle est super celle-là ! », « Encore une maman, ouais ! », « Oh, t’as vu celle-là, elle devait être énorme, t’as vu l’eau, elle a failli passer par dessus la voiture ! »…

J’adore voir mes enfants émerveillés par des choses aussi simples que ça.

10 réponses sur “Le bonheur d'une SMIP, c'est simple comme…”

  1. C’est un des jeux simples que j’adore aussi, même si en voiture je préfères celui de prendre la bosse ou le sommet de la côte à une vitesse suffisante pour sentir au fond de nos corps nos estomacs se relever… J’aime bien voir ma fille sourire lorsque s’écrase la vague d’eau sur le coté de la voiture! J’aime moins voir la tête du papa qui dit  » punaise ma bagnole! »

  2. c’est, il est vrai, un jeu très amusant mais encore faut -il une flaque d’eau ET un chemin boueux.
    Il m’arrive de jouer à ce jeu mais je ne sais pas pourquoi j’entends une petite voix dans ma tête qui me dit « ta voiture ! il va falloir la laver!!!! » et le jeu me semble moins drôle …. je vais demander au médecin s’il est normal qu’une petite voix me parle dans ma tête….

  3. C’est encore plus amusant quand il y a un pièton à proximité de la gerbe d »eau…
    Nan, j’édéconne 😉
    Quoique ça doit vraiment être plus amusant
    Mais c’est pas un truc à montrer aux enfants, faudra qu’ils trouvent tous seuls 😉

  4. J’adore la pluie quand je ne suis pas piétonne près des roues de Pandora :o)

    Merci pour ce petit bonheur.
    Bon par contre, en lisant « à presque 32 ans », ça m’a rappelée que j’avais presque 32 ans…
    C’est l’heure d’aller dormir, je crois 😉

  5. Big hug pour Pandora o/ Moi aussi j’aime quand il y a un pieton !!!
    En fait je fait comme si et au dernier moment j’evite la flaque, a mon grand désarroi Parce que j’avais qu’une envie : rouler dedans :o)
    Et vu l’etat de ma caisse, une flaque de plus une flaque de moins … j’ai déjà pas nettoyé les dernieres pluies de sable … Y’a encore du rouge dans les coins.

  6. Yibus, en effet, il vaut mieux !

    Homéo, que tu es terre à terre ! Le must est justement de ne plus penser à ça !

    Chagas, toi aussi, tu connais la pluie de sable ? (quelle saleté…)

    Sand, t’as pas le permis !? ça existe encore !? 😉

    Cacoune, le temps passe pour tout le monde… trop vite malheureusement, je suis d’accord…

    Pandora, j’ai encore jamais osé… toi si ?

    Millie ! tout pareil ! On a une digue géniale pour ça, pas loin de chez nous, mais faut la prendre vraiment vite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *