Saint Valentin (ter)

Je crois que je n’aurais jamais autant parlé de/écrit sur l’évènement…

Croisée chez Pandora, je suis allée voir Hélène, qui aime tout autant que nous jouer avec les mots. Et j’ai donc tenté de répondre à son acrostiche en attente. Voici le résultat, le Saint est d’Hélène, le Valentin est de moi :

Si l’homme parvenait à exister sans lui,
AMOUR, intimidé par lui, seul sur cette Terre,
Imaginerait-il, qu’il n’y a pas que guerres,
Ne serait-il donc pas, malgré sa vie, amer ?
Tandis qu’en le cherchant, il le voit là, qui luit,

Vaste sentiment bleu lunaire, à peine guéri
Abîmé sous le poids de tristesses
Luisant d’une lumière d’une rare faiblesse
Encore vaillant malgré les longues nuits
Nocturnes plages de pensées humaines
Taraudant habilement les sensibles esprits
Il existe bien une solution pour tout magnifier
Ne l’appelez pas, il vient à qui a besoin d’aide !

Merci pour cet intermède !

3 réponses sur “Saint Valentin (ter)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *