Impromptus : Feu(x) d'artifices

Young french kiss

Quand je ferme les yeux,
le rouge, l’or et le vert dansent devant mon regard bleu

Quand tes lèvres me goûtent,
brusquement la chaleur tiède d’un été m’envoûte

Quand ta langue s’enroule autour de la mienne,
c’est sur le rythme d’une valse de Vienne

Quand ta sueur perle sur ma peau,
elle électrise chaque cellule de mon cerveau

Quand tes mains se promènent sur moi,
mon cœur tonne pour faire vibrer mon émoi

Quand ton souffle se mêle à ma respiration,
il fuse dans les cieux de ma passion

Quand je partage pour la première fois ton doux vice,
je vis un vrai feu d’artifices

Consigne : Tiniak nous propose de couronner la semaine de festivités par un feu d’artifices (artifices au pluriel) joyeux, pompeux, onirique, retors…

5 réponses sur “Impromptus : Feu(x) d'artifices”

  1. (sourire)

    c’est un texte écrit sur mon premier « vrai » baiser (parce que le premier premier vrai baiser, j’avais l’impression qu’on m’avait fourré un escargot mort dans la bouche)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *