L'impromptu du lundi : évènement

Il fallait bien que ça arrive. Voilà maintenant des semaines qu’elle tentait de prévenir tout le monde, autorités, entourage, écoles, mais personne ne semblait la croire, réagir, souhaiter intervenir. Personne ne la prenait au sérieux. Personne ne le prenait au sérieux. Et maintenant, il était trop tard. Résonnaient encore à ses oreilles les paroles de son interlocuteur, elle ne savait plus très bien qui, alors qu’il lui annonçait le pire, l’indicible, l’insoutenable. Elle rouvrit ses yeux brûlés par les larmes, le sel piquant encore ses pommettes, un goût de viande avariée dans la bouche, conséquence de la fermentation des coupures qu’elle s’était infligée avec ses propres dents quelques heures plus tôt, le combiné contre l’oreille. Elle regarda une énième fois la photo à laquelle elle se cramponnait depuis le coup de fil-couperet. Leurs yeux la regardaient, rieurs, heureux, confiants. L’oxygène lui manquait. Ses fils, ses fiertés, ses bébés. La tête lui tournait. Trois petites têtes brunes à la peau halée… Ils avaient confiance en elle, rien ne pouvait leur arriver… trois paires d’yeux coquins… elle les protégeait depuis leur naissance, ils se sentaient en sécurité… trois frimousses d’anges… oui, des anges, c’est bien ce qu’ils étaient devenus aujourd’hui. Comment survivre ?

Consigne : un évènement chamboule tous vos plans. Contez-nous le, cet évènement, de la manière qui vous plaira tant que votre écrit – prose ou poésie -contient les mots suivants (dans cet ordre) : fallait bien que ça arrive.

7 réponses sur “L'impromptu du lundi : évènement”

  1. Cela fait quelques posts et commentaires où tu sembles vouloir lire nos émotions en commentaires, alors je m’exécute.
    J’en n’ai pas, je me dis que ce n’est pas vrai, que je ne peux pas le ressentir donc je ne le ressens pas.
    Ton texte est très beau …

    1. arggg tu m’as fichu une trouille affreuse, le temps que je réalise que j’étais dans un impromptu !!!
      ton texte est terrifiant et j’espère qu’il sera un exorcisme efficace à tes angoisses (aheum,sinon tu as pensé aux poupées vaudou ???)

  2. Je me doute Christelle…

    Clarytine, toi zissi ! J’espère aussi… je m’y accroche de toutes mes forces… non, pas pensé aux poupées vaudou… faut peut être y croire un peu au départ je pense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *