Je viens de finir…

Une place à prendre, J.K. Rowling

J’ai repris le chemin de la lecture après un long moment d’abstinence (à croire que ce nouveau métier me prend un temps fou fou fou… ah ben oui, c’est vrai !) et je n’étais qu’à moitié convaincue en me lançant dans l’aventure. Je l’ai offert à mon petit mari lors de sa sortie, lequel a apprécié. Attention, résumé :

En bref : C’est l’histoire d’un mec… non, pardon, ce n’est pas cette histoire-là. Donc, c’est l’histoire d’une petite bourgade bien conservatrice qui fonctionne sous l’égide d’un conseil paroissial tout puissant. Lorsque l’un des conseillers meurt d’une crise cardiaque, certaines langues se délient et caractères s’affirment alors qu’une lutte acharnée pour la prise du poste vacant voit le jour. En parallèle, des tranches de vie, plus ou moins approfondies, de plusieurs acteurs du village sont délayées dans l’intrigue.

Le plus : On plonge avec délice dans les descriptions de certains personnages, hauts en couleur. Les détails font parfois frémir tant ils collent à certains aspects de nos propres personnalités. Mais le trait un peu grossier sur quelques caractères nous ramènent à la réalité du roman. L’intrigue se tient, sans grande surprise quant à son dénouement, mais avec des petits rebondissements légers qui agrémentent la lecture. Les personnages, parfois secondaires, sont pour certains attachants quand d’autres vous révulsent littéralement. Une plume aiguisée quant à la description des choses, émotions et profils. Des mots qui n’hésitent pas à appeler un chat un chat, de la transparence et donc du plaisir accru à la lecture de plusieurs passages.

Le moins : C’est dur de s’accrocher. Les débuts, loin d’être racoleurs, sont plan-plan et soporifiques. Cela dit, les amateurs de séries américaines sirupeuses et au long cours y trouveront leur compte, dès les premières pages (oui, je sais, le livre est écrit par une anglaise, mais c’est franchement du pareil au même, là). Une fois que vous avez passé les, je ne sais plus vraiment, quarante ? cinquante premières pages ? Le fil de l’histoire vous donne enfin envie d’y revenir. Une histoire agréable, donc, mais loin d’être une révélation pour moi.

2 réponses sur “Je viens de finir…”

  1. Les avis ont été pas mal partagés sur ce bouquin, notamment du fait du passif de l’auteur, forcément ça déformait tout… Abstraction faite de ça, ça reste un bon bouquin, ça se lit vite, les personnages sont attachants et j’ai moins ressenti ces longueurs, on est toujours tenté d’enchaîner sur le chapitre suivant pour avoir la suite de l’intrigue…
    Après ce n’est pas révolutionnaire et c’est ce qui a valu à Rowling de se faire un peu étriller parce qu’on en attendait sûrement la perfection en contrepartie de sa notoriété et de sa sortie à grand renforts de pub et de millions d’exemplaires… UN peu d’humilité ne nuit pas.

    1. Je sais que tu as rapidement accroché, et je regrette de ne pas avoir eu ce petit élan à chaque fin de chapitre, pour ma part… mais ce livre aura au moins eu le mérite de me remettre à la lecture que j’abandonne trop souvent quand je suis surchargée de boulot ! Ce n’est pas rien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *