Je viens de finir…

Le livre de Joe, de Jonathan Tropper

J’ai lu, sur un blog que je suis, un article vraiment enthousiasmant au sujet de ce livre. Il y était question de ton particulier, beaucoup d’humour, de personnages décrits avec justesse et précision, d’histoire si ce n’est originale tout au moins accrocheuse, et de messages. Une critique avisée qui m’a donné plus qu’envie d’acheter l’ouvrage et de m’y atteler. Sans regrets.

En bref : Nous avons ici un écrivain névrosé, à qui tout pourrait réussir suite au succès phénoménal de son premier roman (fictif, évidemment… mais bel et bien basé sur des faits réels et surtout… vécu par ses proches et lui-même) qui se cherche en cherchant les autres, tout simplement. Alors quel bazar peut-il se créer lorsqu’il doit revenir sur les lieux de son enfance, qui sont les mêmes que ceux qui abritent l’intrigue du best-seller dont il est l’auteur ?

Le plus : Indéniablement, le style ! Le culot, l’humour, l’amour, les émotions diverses et variées qui sont distillées tout au long de ce roman. L’histoire en elle-même est divertissante quoiqu’un peu prévisible, mais la manière dont elle se déroule, le rythme, les interactions entre les personnes, l’ensemble est savoureux. Les sujets traités sont parfois tristes, souvent nostalgiques. La maladie, la jalousie, l’adolescence, les rapports entre humains, tout y est décrypté d’une façon admirable, avec une approche plutôt légère qui met tout le monde à l’aise. J’ai beaucoup, beaucoup aimé, notamment les réflexions et références du personnage principal, qui se rapprochent dangereusement de celles que nous pouvons avoir…

Le moins : Le plus ou moins happy end à l’américaine (forcément, tout ne peut pas être noir de chez noir, mais quand même). Certes, nous ne sommes pas épargnés par les tragédies dans ce livre, malgré tout, le ton de la romance, si bien amenée sur son fonctionnement compliqué, redevient banal. Sans rien vous dévoiler de plus, vous pourrez constater que mon bémol reste assez discutable…

2 réponses sur “Je viens de finir…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *