L'impromptu de la semaine : Animaux imaginaires

Animaux de la boutique des étrangetés

Poussinge
Petit mammifère presque cubique, mais pas très haut, qui, non content de faire des grimaces et d’amuser la galerie à longueur de journée, grandit à la vitesse de la lumière, perdant son duvet jaune étincelant à chaque mue, c’est-à-dire, de manière hebdomadaire.
– Conseils de soins : Omnivore. Il dort dès qu’il fait nuit et a besoin de beaucoup d’affection.
– Conseils d’adoption : Gens peu enclins au ménage, s’abstenir. Excellente adaptation dans les familles avec enfants.

Autruchemin
Grande volatile de deux mètres, sa morphologie l’empêche de voler, ce qui lui vaut de pleurer une bonne partie des matinées. Il se calme au son d’une voix chantante. Il possède deux yeux extrêmement globuleux et expressifs qui lui permettent d’obtenir à peu près tout ce qu’il désire, et ce sans hypnose. A tendance à se perdre pendant ses promenades.
– Conseils de soins : Herbivore. Un collier à puce est à prévoir pour le retrouver facilement.
– Conseils d’adoption : Chanteurs de salle de bains et non-trekkeurs, passez votre route.

Papivert
Très vieil animal, l’ancêtre de tout organisme vivant, cet hybride dont on ne connaît pas les origines à tendance à oublier son âge. Il court donc la femelle dès qu’il en a l’occasion, se retrouvant souvent frustré de ne pouvoir l’honorer, car c’est après de longues années de chasse qu’il peut enfin trouver un c… cœur à prendre. Et parfois il y arrive. Attention, animal très fertile.
– Conseils de soins : Carnivore. Un calendrier perpétuel et des contraceptifs adaptés peuvent être utiles.
– Conseils d’adoption : Adoptants avec une espérance de vie au taquet, et une bonne mémoire.

Tortutu
Petite chose pleine de volume, dont la tête se distingue souvent mal du fondement. Roule sur elle-même à la manière d’un Popple, et chantonne toute la journée. S’entend très bien avec l’Autruchemin. D’un diamètre de 30 centimètres, elle ne prend pas de place. Parfait doudou vivant qui se nourrit de l’affection de ses maîtres et d’oeufs. Rare spécimen animal à aimer tout le monde.
– Conseils de soins : Oophage. Prévoir des séances quotidiennes de câlins et des oeufs. Beaucoup d’œufs.
– Conseils d’adoption : Il faut avoir du temps à lui consacrer. Et les nerfs bien solides (il ne chante pas toujours très juste).

Chevallée
Mammifère d’une taille imposante, il ne vit que dans des espaces herbeux très vastes, avec des reliefs, car il a besoin de galoper au creux de montagnes. De l’entretien de sa musculature dépend son épanouissement. Quelque part un peu artiste, car il aime la lumière, les couleurs et les fleurs (autant à admirer qu’à déguster, les fleurs). Et la poésie aussi. Peut bien s’entendre avec le Poussinge, qu’il porte volontiers sur son dos.
– Conseils de soins : Herbivore. Ranch ou haras serait l’idéal pour l’accueillir.
– Conseils d’adoption : Si vous n’êtes pas créatif dans l’âme, ça risque d’être compliqué.

Crépigeon
Petit oiseau aux ailes très longues, il s’amuse à frôler les maisons pour en régulariser les enduits à la chaux, dont il se nourrit. Sans réelle interaction avec sa famille adoptante, il propose néanmoins des spectacles de haut vol qui peuvent divertir lors des soirées entre amis ou quand il faut impressionner la famille. Déménager régulièrement permet de maintenir des relations de voisinage cordiales.
– Conseils de soins : Régime non réellement identifié. Pas grand-chose d’identifié le concernant, d’ailleurs.
– Conseils d’adoption : Adoptant qui cherche à faire une bonne action, essentiellement.

Confettigre
Le plus festif des mammifères : grâce à sa dentition exceptionnelle, il déchiquète en quelques secondes de quoi animer vos plus folles soirées. Permis de détention obligatoire (six mois de formation). Espace extérieur dédié recommandé (ou budget de rénovation intérieure annuelle à prévoir). Animal qui fait sensation, même auprès de votre banquier.
– Conseils de soins : Carnivore. Pour des raisons financières, l’élevage de sa nourriture est conseillé…
– Conseils d’adoption : Adoptants au gros caractère, car il faut savoir lui tenir tête (mais pas trop près).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *